3 chansons à croquer au sens parfois caché
3 chansons à croquer au sens parfois caché

Bonbons, sucre, sucettes... Sous leurs airs innocents, les paroles appétissantes des chansons sont parfois à décrypter et perdent alors quelque peu de leur saveur acidulée...

 

Rolling Stones - Brown Sugar (1971)

« Brown Sugar » ou sucre de canne en français est le titre d’ouverture l’album « Sticky Fingers ». Très loin de parler de pâtisserie, Mick Jagger, l’auteur de cette chanson fait vivre à travers « Brown Sugar » une femme noire qui devient une esclave sexuelle dont les hommes blancs se délectent. Avec ce titre, les Rolling Stones frappent fort. Très fort. En plus de parler d’esclavage, il s’avère que le terme « Brown Sugar » désigne aussi l’héroïne...

“Brown Sugar, how come you taste so good”.

 

 

 

 

 

France Gall - Les sucettes (1966)

Seul Serge Gainsbourg pouvait se cacher derrière cette chanson quelque peu grivoise. Dans une interview accordée au journal le Parisien, France Gall, son interprète a révélé n’avoir compris que trop tard le double sens de la chanson qu’elle a pourtant beaucoup aimée la première fois qu’elle l’a entendue alors qu’elle avait 18 ans.

« Annie aime les sucettes
Les sucettes à l'anis »

 

 

 

The Beatles - Strawberry Fields Forever (1967)

Mélodie douce et touchante, Strawberry Fields Forever (« Les Champs de fraises pour toujours ») nous emmène à Liverpool, ville anglaise qui a vu naître et grandir les membres du groupe. Première chose à savoir, ce champ de fraises existe belle est bien. Même si John Lennon, son auteur y chante « Nothing is Real », c’est pourtant bien au décès de sa mère qu’il perdit à 18 ans et à des traumatismes d’enfance qu’il fait référence dans cette chanson.

“Always, no, sometimes think it’s me
But you know I know when it’s a dream”

 

 

 

Inès Ben Azouz
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Mardi, mai 15, 2018 - 17:00