5 chansons que Gainsbourg a écrites pour (ou avec) Bardot

Le fumeur de Gitanes et la blonde sulfureuse ont partagé plus qu’une simple histoire de cœur et de corps. Muse de « l’homme à tête de chou », elle lui inspira plusieurs titres et ensemble, ils collaborèrent également sur certains d’entre eux.

 

Harley Davidson (1967) 

En 1972, Serge Gainsbourg s’est confié au reporter de Paris Match Christian Brincourt sur la chanson qui vit naître leur amour. « (…) je lui ai proposé d’écouter “Harley Davidson”. Chez elle, nous étions comme deux chats, en observation, presque en confrontation. Dévorés par une timidité totale, nous étions pétris de trac. La chanson passait mal. Mais le champagne rosé fut le catalyseur et calma les esprits. Lorsqu’elle chanta “Que m’importe de mourir/En Harley Davidson”, j’ai pris ces mots en pleine gueule, c’était d’une sensualité inouïe. Le soir de l’enregistrement, nos existences allaient devenir un courant continu que rien ne pouvait dissocier. Le flash était aveuglant et notre passion magnifique. »

 

 

 

Je t’aime moi non plus (1967)

Dans ce même entretien, Gainsbourg dira à propos de cette chanson : « Recroquevillée avenue Paul Doumer, au cœur de la nuit, elle me demanda de lui écrire “sa” chanson d’amour. Ce fut “Je t’aime moi non plus”. “L’enregistrement fut une épreuve pour nous deux. Je ne pouvais effacer le fait qu’elle était une femme mariée. Et je réalisais que Günter Sachs, son époux, ne pouvait écouter ces paroles sur les ondes. Cela devenait dégueulasse et moche. C’est ainsi que j’ai ordonné à Philips de retirer le titre de l’album qui devait partir incessamment vers la gravure. Les voix de Brigitte et la mienne, en fusion érotique et amoureuse, s’endormirent dans un tiroir de Phonogram. Malgré ma promesse faite à Brigitte, j’ai donné à Jane la chanson qui est devenue numéro 1. J’ai blessé Brigitte en livrant à une autre ces paroles écrites pour elle. J’ai blessé Jane en lui révélant que cette chanson avait été écrite pour Bardot. Je le regrette”. 20 ans plus tard, Brigitte Bardot a décidé de ressortir sa version de “Je t’aime moi non plus”.

 

 

 

 

Comic Strip (1967)

Si l’interprète d’origine de Comic Strip est la choriste Madeline Bell, c’est pourtant Brigitte Bardot, avec sa perruque brune et son costume d’héroïne que l’on voit dans le clip.

 

 

 

Bonnie & Clyde (1968)
Traduction à peine modifiée d’un poème écrit par Bonnie elle-même, les amants écrivirent ensemble cette chanson qui évoque le mythique couple de criminels américains des années 30 Bonnie Parker et Clyde Barrow.  

 

 

 

 

Initials BB (1968)

Dans ce titre qui donna aussi son nom à l’album de Gainsbourg, le parolier s’inspira de LAmour monstre, un roman de Louis Pauwels, que sa maîtresse lui avait conseillé en disant : “Lis ça ! Tu pourrais le méditer, c’est un ouvrage tout à fait pour toi ! Il est écrit à coups de fouet : ça claque à chaque page !». Dans Initials BB on entend le nom “Almería”, lieu où Serge et Brigitte mettront définitivement un terme à leurs trois mois d’idylle. 

 

 

Inès Ben Azouz
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Dimanche, avril 15, 2018 - 13:30