5 choses que vous ne savez (peut-être) pas sur Bob Marley
Bob marley

A-t-on besoin de présenter Bob Marley ? The King of reggae, avec son look rasta, ses dreadlocks, mais surtout son militantisme, ses textes engagés et ses prises de position. No Woman No Cry, Buffalo Soldier, Is This Love, …. Que de titres qui ont marqué l’histoire du reggae et qui sont encore écoutés et appréciés jusqu’à aujourd’hui, 37 ans après son décès. Tout le monde connaît, tout le monde est capable de fredonner au moins une de ses chansons et tout le monde se déhanche en écoutant les rythmes caractéristiques de cette musique née en Jamaïque et très liée au mouvement rastafari.  

 

Voici pour vous cinq choses que vous ne savez peut-être pas sur celui qu’on connaît tous (ou presque) :

 

 

1-Les lignes de la main avaient tout prédit...

Quand il était enfant, Bob Marley avait un don, mais pas celui de la musique comme on pourrait de l’imaginer, du moins pas que celui-là. En, effet, dès l’âge de 4 ans, le petit Bob Marley lisait les lignes de la main et prédisait l’avenir. Il paraît même que ses prédictions se sont souvent révélées justes…

 

2- Bob et l'herbe... une histoire d'amour

Bob Marley est un grand amateur de Marijuana, ça, tout le monde le sait. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’il a fait de la prison à cause de ça. Un mois d’incarcération, passé derrière les barreaux et qui lui a permis de côtoyer les prisonniers et d’échanger avec eux, de parler de leurs problèmes et leurs préoccupations ce qui peut être contribué au caractère engagé de ses chansons.

Toujours concernant l’herbe à fumer, en 2014, la famille de Bob Marley, a lancé une marque de cannabis aux États-Unis où de plus en plus d’états l’autorisent.

 

  3-Le coeur sur la main

Rien ne pourrait égaler la grandeur du talent de Bob Marley, rien, sauf peut-être sa grande générosité et son grand cœur. En effet, dès qu’il a commencé à se faire connaître et à gagner de l’argent,Bob Marley en a fait profiter ses amis et ses proches, qu’il a beaucoup aidés financièrement.

Le King du reggae au grand cœur a marqué son ami Cole Ford comme compositeur du célèbre titre « No Woman No Cry ». Ce dernier a profité des royalties pour faire tourner la soupe populaire qu’il tenait jusqu’en 2008, l’année où il est décédé.

 

4-Et le Foot dans tout ça?

Dans la vie de Bob Marley, la musique a occupé une très grande place, certes, mais il n’y avait pas que la musique. Le ballon rond était cher au cœur du reggaeman. Il en jouait souvent, dès qu’il en avait l’occasion, même, dans les studios d’enregistrement, pendant les pauses, comme en témoignent plusieurs photos.

 

5- Le petit bobo fatal !

C’est d’ailleurs en jouant au football que Bob Marley s’est blessé à l’orteil. La blessure a mis beaucoup de temps à cicatriser, et son état a empiré avec le temps.

Le petit bobo au pied s’est transformé en mélanome, un cancer de la peau.

Et les médecins ont donné leur verdict : il fallait une amputation pour essayer de sauver la situation.

Oui, mais Bob Marley était contre, pour des convictions religieuses et il a strictement refusé de se faire amputer. Le cancer s’est propagé et a fini par emporter le chanteur à l’âge de 36 ans.

Bob Marley voulait mourir chez lui, en Jamaïque, mais le destin en a décidé autrement. C’est dans l’avion qui le transportait d’Allemagne (où il se faisait soigner) en Jamaïque qu’il a rendu l’âme.

Il a été enterré sur sa terre natale, emportant avec lui dans sa tombe, toutes les choses qu’il aime, qui résument en quelque sorte sa vie : un ballon de football, sa guitare Gibson Les Paul et un bud de marijuana

 

 

Souhir Hamrouni Buonomo
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Vendredi, mai 11, 2018 - 19:15
Sorties du week-end
sortie du week end
Maurane