Adieu France Gall

France Gall, de son vrai nom Isabelle Gall, est décédée aujourd’hui, dimanche 7 janvier, à 70 ans, des suites d’une longue maladie.

 

Il y a des personnes qu’on croise sur notre chemin, et qui finissent par changer complètement le courant de notre vie, qui nous emmènent là où on ne serait jamais allés seuls, et la vie de France Gall n’aurait jamais été la même, sans Serge Gainsbourg, mais surtout sans Michel Berger !

 

La carrière de la chanteuse a été marquée à son début par une collaboration avec Serge Gainsbourg qui lui a écrit plusieurs titres et lui a permis de se faire connaître du grand public.

 

Cette collaboration a donné naissance à beaucoup de succès et de récompenses, comme le prix de l’Eurovision remporté en 1965, grâce à la chanson « Poupée de cire ».

 

Gainsbourg-Gall, c’est aussi « N’écoute pas les idoles », « Laisse tomber les filles », mais aussi « Les sucettes », la chanson à double sens, que France Gall n’avait pas saisi à l’époque et qui a laissé un goût amer chez la jeune femme.

 

Malgré le succès commercial précoce et la notoriété qu’elle connaît grâce à Serge Gainsbourg, leur collaboration s’arrête vers la fin des années 60 suite au titre « Teenie Weenie Boppie ».

 

Au début des années 70, sa rencontre avec Michel Berger va constituer une étape marquante dans sa vie, aussi bien sur le plan personnel, puisqu’elle est devenue sa compagne et qu’ils ont eu deux enfants ensemble, que sur le plan professionnel.

 

Ensemble, ils forment l’un des couples les plus mythiques de la scène musicale française des années 70.

 

La carrière de France Gall prend un nouveau tournant, les chansons se succèdent et les succès se multiplient. C’est grâce au couple Michel Berger- France Gall qu’on doit des titres célèbres comme : « Si maman si », « Résiste », « Il jouait du piano debout », « Ella, elle l’a »…

 

La chanteuse s’était retirée de la scène en 1997, suite au décès de sa fille Pauline de la mucoviscidose, 5 années après le départ soudain de son mari Michel Berger d’un infarctus.

 

On l’a revue en 2015, pour la comédie musicale « Résiste ».

 

France Gall était hospitalisée au mois de décembre, et est décédée en ce début janvier des suites d’un cancer.

 

 

 

 

 

Souhir Hamrouni Buonomo
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Dimanche, janvier 7, 2018 - 14:00