Fusillade à YouTube : Nasim Najafi Aghdam, la YouTubeuse en manque de « Likes »

C’est dans une atmosphère tendue, suite à la fusillade dans une école de Floride faisant 17 morts en février et une marche historique pour le contrôle des armes à feu à Washington qu’une autre fusillade au siège de YouTube vient rappeler le danger qui guette les citoyens américains.  

Californie, samedi 3 mars, à 13 h 30, Nasim Najafi Aghdam armée pénètre dans le siège de YouTube qui compte 1700 salariés. Vent de panique, cris et 17 blessés, dont un dans un état critique. La femme en question s’est suicidée.

Les policiers sont arrivés sur place deux minutes après le premier appel. Ils ont constaté que la tireuse était armée d’une arme de poing. Les motivations de la tireuse restent floues, une hypothèse est avancée : elle voulait se venger à cause de la baisse du nombre de vues sur sa chaîne suite au changement de la politique de monétisation de la firme.

"Je suis discriminée et filtrée sur YouTube et je ne suis pas la seule... mes vieilles vidéos faisaient beaucoup de vues, puis ça s’est arrêté. C’est parce que je suis filtrée."

La tireuse âgée de 39 ans, iranienne était YouTubeuse et essayait de construire une vraie « carrière » sur internet. Elle a publié un texte où elle parle du nombre de vues de sa chaîne qui a baissé, et de la discrimination dont elle serait victime. C’est une première historique dans le monde du Net, jamais il n’y a eu de crimes de ce genre dans un siège de la Silicone Valley, et encore moins à cause des « likes ». 

 

 

Rym Hadded
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Mercredi, avril 4, 2018 - 11:30