Yennayer c’est aujourd’hui, bonne année 2968

Joyeux Yennayer et bonne année 2968, que la prospérité et l’abondance soient avec vous.

 

Yennayer en amazighe signifie 1er mois de l’année (Yen= 1er, Ayer = mois). Dans la culture berbère, le Nouvel An commence aujourd’hui, 12 janvier. Le calendrier amazigh est un calendrier purement agraire, il suit le changement de saisons et les cycles de l’agriculture.

 

Yennayer est une fête qui remonte à des milliers d’années. Des chercheurs l’associent à l’arrivée au pouvoir en Égypte, du roi amazigh Sheshnoq 1er, devenu pharaon en l’an 950 av. J.-C., mais l’information est contestée, elle relèverait plutôt du mythe.

 

Le 12 janvier les habitudes peuvent changer d’une région à l’autre, mais il y a une série de rituels communs que les gens ont appris à perpétuer, surtout dans les régions maghrébines où les traditions amazighes sont encore ancrées.

 

Ménage et renouvellement d’ustensiles sont de coutume, mais aussi, repas du soir autour duquel se rassemblent les membres de la famille.

 

« Les aliments cuisinés sont ceux qui lèvent ou gonflent avec la cuisson, comme le couscous ou d’autres pâtes, comme les beignets de toutes sortes. Les graines, les céréales sont aussi fortement présentes, car elles symbolisent la fécondité » affirme Karim Salhi, chercheur en culture amazighe à l’université de Tizi-Ouzou, dans une déclaration à TSA.

 

Il est habituel de voir les gens sacrifier des animaux comme les poules, les moutons, etc. La viande de l’animal est consommée lors du repas de début d’année.

 

L’aspect païen des festivités se manifeste aussi dans les offrandes aux esprits. Ces offrandes faites par les familles sont prélevées dans le repas spécialement cuisiné pour l’occasion.

 

C’est une manière d’appeler la bonne fortune et d’éloigner le mauvais sort pour avoir une bonne saison agricole. Car, Yennayer arrive à un moment où les provisions provenant des récoltes de la saison estivale (blé, orge, etc.) sont bien entamées.

 

Alors on invoque les bons esprits de la prospérité pour pouvoir continuer à vivre avec ces provisions et pour pouvoir planter et semer aussi, car en hiver on sème des légumes comme les fèves, les radis, les navets, etc.

 

En Algérie, le gouvernement a décrété, depuis cette année, que le 12 janvier est une fête nationale, une journée chômée payée.

 

En Tunisie, Yennayer passe quasiment inaperçu, les traditions s’étant perdues au fil du temps dans beaucoup de régions. Sauf qu’aujourd’hui, des associations qui se revendiquent de la culture et de l’identité amazighes organisent des manifestations dédiées à célébrer cette journée du début de l’année.

 

Aujourd’hui est donc le 1er jour de l’an 2968 du calendrier amazigh… Bonne année, "Assegas ameggaz i Imazigehn sumata" !

 

 

 

Hajer Boujemâa
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Vendredi, janvier 12, 2018 - 15:30