Agadez, la musique et la rébellion !
Agadez, la musique et la rébellion !

Agadez, the Music and the Rebellion : un documentaire qui présente la culture touareg d’Agadez, ville du nord de Niger située entre le Sahel et le Sahara. L’aventure des Touaregs nomades de cette région est forte en émotions que nous fait découvrir le réalisateur Ron Wyman en suivant le talentueux guitariste qui a conquis l’Afrique de l’Ouest, Omara Moctor alias « Bombino ».

 

agadez_la_musique_et_la_rebellion1.png

 

Le « Jimi Hendrix du Niger », oui c’est comme ça qu’ils le surnomment... Bombino joue de la gratte en plein désert et a des influences musicales comme Jimi Hendrix ou Ali Farka Toure. Il a un parcours de vie fidèle à son peuple nomade : On est en 1990 et Bombino a 10 ans, c’est alors le déclenchement de la rébellion touareg au Niger et avec ses grands-parents, il fuit la région pour se réfugier en Algérie. De retour au pays en 1997 pour commencer sa carrière professionnelle, l’artiste propage sa musique à de plus en plus d’oreilles dans l’unique cadre de célébrations traditionnelles. Hisham Mayet, l’infatigable explorateur de son derrière le label Sublime Frequencies le rencontre et décide de l’enregistrer durant une cérémonie de mariage en 2007 ! C’est le coup de cœur qui conduit deux ans plus tard à l’enregistrement de la musique du virtuose et de sa bande dans un premier album dénommé Group Bombino – Guitars from Agadez, vol. 2 : un LP à la face A purement acoustique (enregistré dans le désert au milieu des chameaux) et à son dos l’extrait du concert à l’énergie hendrixienne de la cérémonie de mariage mentionnée un peu plus tôt. Sa musique représente un hymne libertaire fidèle aux valeurs touareg autant qu’une échappatoire à l’oppression du gouvernement nigérien... En parlant d’échapper, c’est exactement ce qu’a fait Bombino cette année-là suite au déclenchement d’un mouvement révolutionnaire touareg contre le pouvoir d’état afin de défendre le droit des peuples autochtones de vivre librement de leurs terres. La réponse de l’armée fut évidemment violente et a tragiquement conduit au massacre d’un village touareg ainsi qu’à l’exécution de deux musiciens du Group Bombino, Sidi Allousseini et Adi Mohamed. Le gouvernement a aussitôt interdit la guitare pour les Touaregs, l’instrument étant alors considéré comme symbole de la résistance.

Quant au documentaire, il suit Bombino durant son exil au Burkina Faso et l’excellente aventure qui s’en suit : un voyage le conduisant à Nashville, aux States, où il enregistre avec le guitariste et chanteur de The Black Keys, Dan Auerbach. Il réussit à rentrer à Agadez en 2010 suite à la signature d’un cessez-le-feu entre les rebelles et le pouvoir, et termine ainsi son nouveau CD qui le propulse en Afrique, en Europe et aux US. Cette année-là, il organise (sous la bénédiction du Sultan) un concert devant la grande mosquée d’Agadez, où plus de mille personnes ont dansé et chanté en célébrant la culture touareg. Voici le trailer du documentaire :

 

 

 

Du nord au sud de l’Afrique, la musique a toujours représenté un combat particulier ou tout simplement une résistance à l’injustice que peuvent infliger les corrompus qui dans leurs viseurs choisissent l’art en priorité. Il y’a tellement d’artistes à découvrir dans ce continent, de la Tunisie à l’Éthiopie en passant par le Niger. On n’arrêtera pas de vous en parler !

 

 

Ahmed Krichene
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Lundi, novembre 12, 2018 - 10:45
Agenda du mois de décembre !
Première platine vinyle modulaire et entièrement personnalisable
Sorties du week-end : la sélection Misk
Art & Technologie numérique : Qu’en pensez-vous ?
Sorties du week-end : la sélection Misk
Qui est Tommy Guerrero ? Nouvel album et plus