Interview avec Marnia Lazreg: Quand une société se féminise, elle s'humanise !

Le "butin de guerre" cher à Kateb Yacine, qui décrivait ainsi la langue française, Marnia Lazreg ​le revendique aussi. Elle écrit son prénom comme le prononçait le colonisateur, en roulant le "r": Maghnia. En choisissant de porter l'histoire réelle de son nom, cette Algéro-américaine, qui enseigne la sociologie à la City University of New York, s'est naturellement engagée dans la remise en question des notions européennes du genre.

 

Auteur de nombreux articles et livres dont "L'Eloquence du silence : Les femmes algériennes en question" et "La torture et le crépuscule de l'empire: d'Alger à Baghdad" édité aux Etats-Unis par Princton University Press, Marnia Lazreg axe ses recherches, notamment, sur l'histoire coloniale, la sociologie de l'islam et la question du genre dans les sociétés en transition. Invitée de la Foire Internationale du Livre de Tunis, elle a donné une conférence, le 25 mars dernier, sur les leçons à tirer du militantisme des femmes durant la libération et lors des révolutions populaires. Nous l'avons rencontré ...

 

 

 

 

 

 

 

 

Hazar Abidi
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Jeudi, mars 30, 2017 - 17:15