LABEL AFFAIRE//Disque Vogue : créateurs de variété française et importateur de sonorités d’ailleurs
LABEL AFFAIRE Disque Vogue

Le label français Disque Vogue, créé le 15 décembre 1948 à Paris, c’est l’aventure de 3 amis : Léon Cabat, Charles Delaunay et Albert Ferreri, collectionneurs et passionnés de jazz.

 

Mais Vogue c’est avant tout l’histoire d’un homme, Charles Delaunay. En 1938, il devient le président du Hot Club de Paris, une association de défense du Jazz. Conservatoire, lieu de rencontre pour les passionnés, les curieux, mais aussi bibliothèque spécialisée, le Hot Club de Paris devient rapidement le lieu de passage pour de nombreux jazzmen. Après la guerre, Charles Delaunay reprend à son compte la publication du magazine mensuel Jazz Hot et l’Association française des collectionneurs de disques de jazz, l’AFCDJ, voit le jour le 4 mai 1948. Cette association sera le premier visage du label Vogue qui sera officiellement fondé le 15 décembre 1948. Amateurs de jazz, ce sont donc des artistes de jazz que les amis commenceront à produire et à importer en France. Parmi eux, le trompettiste Dizzy Gillespie qui a d’ailleurs composé A night In Tunisia en 1942. Ils signent également Sidney Bechet, qui leur offre avec « les Oignons », en 1949, le premier 78 -tours produit en France vendu à plus de 1 million d’exemplaires.

 

 

 

Pendant et après la Seconde Guerre mondiale, la chanson française prend un nouveau souffle dans l’effervescence et la réouverture des bals musette. C’est à peu près à ce moment-là que le label Vogue s’éloigne du jazz pour faire un tournant musical à 180 ° qui sera confirmé par l’arrivée d’un nouveau membre dans leur entreprise. En 1954, Serge Goron, animateur musical à la radio, rejoint l’équipe des directeurs artistiques de Vogue. L’année 1960 voit arriver les années yéyé et Vogue décide de faire partie du mouvement. Mieux, c’est la maison de disque qui sera à l’origine de la découverte de nombreux talents comme Jean-Jacques Dutronc et Françoise Hardy. En juin 1961, Françoise Hardy contacte les Disques Vogue, un label qui souhaitait trouver la version féminine de Johnny Hallyday. Un an après avoir été découverte, elle sortira « Oh Oh Chéri », son premier titre.

 

 

 

Fin des années 70, le studio vogue décide de surfer sur la vague rock. Fidèle à sa réputation de dénicheurs de talents et de nouveautés, dans les années 80, le label à la mode amène en France la musique New Wave avec Depechemode, Afro-Américaine, rap et hip-hop avec des groupes comme Grandmaster Flash ou Sugar Hill Gang.  Aventure humaine, technique et artistique, c’est le label Vogue, qui a diffusé les premiers disques microsillons en France, et a suivi l’évolution des 78 tours, vinyles et K7 audio. Mais les années 80 seront fatales à l’entreprise. Si Vogue est aussi le premier label à avoir distribué des disques microsillons en France, il ne survivra pas à l’arrivée du CD. En 1992, il n’aura pas les moyens financiers d’adapter son appareil de production à cette nouvelle tendance et sera donc contraint de fermer ses portes… 

 

Écoutez le podcast en cliquant ici. 

Inès Ben Azouz
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Samedi, janvier 26, 2019 - 09:45