Le clip de légende « Thriller » est sorti il y’a 35 ans !
thriller

 

Diffusé pour la toute première fois et en exclusivité mondiale sur MTV le 2 décembre 1983, le clip de Thriller a révolutionné la culture pop à tout jamais.

 

 

 

Un court-métrage cassant tous les codes de l’époque, c’est la seule manière de définir Thriller, réalisé par John Landis et le Roi de la Pop juste après la sortie de son triomphe absolu, l’album éponyme de 1982. Malgré le succès immédiat, ce fut un chemin semé d’embûches pour l’artiste, son label (CBS) et MTV... 

john_landis_michael_jackson.jpeg
John Landis & Michael Jackson durant le tournage du clip (1983).

On est au début de l’année 83 et les ventes de Thriller commencent doucement à régresser... La star, connue pour son « obsession » avec les chiffres de vente, urge le label de trouver un moyen de remonter la pente dans les chartes. C’est Frank DiLeo (son manager de l’époque) qui suggère de faire un clip pour la chanson Thriller en précisant à Michael qu’il faudra simplement « Danser, chanter et faire peur ! ». Durant l’été, Michael a regardé An American Werewolf in London (1981) de John Landis et fut marqué par les effets spéciaux. Il n’hésite pas à le contacter et le réveiller en pleine nuit pour s’adjoindre ses services. Landis balaie d’un revers de main l’idée du clip et propose de plutôt faire un court-métrage d’un quart d’heure. Sur le plan créatif, l’idée est excellente, elle effraie cependant la direction générale du label en termes financiers (900 000 $), révolutionnaires pour un tournage à cette époque-là... Michael a alors eu le coup de génie de produire puis vendre les droits de diffusion d’un making-of qui, combiné au résultat du clip, permettrait le financement du projet. 

 

Michael Jackson « joue avec lenfer »

 

 

michael_jackson_joue_avec_lenfer.png

Connaissez-vous l’explication de cette fameuse phrase que l’on voit au début du film ? Il s’avère que les danses macabres du clip ont fait réagir les Témoins de Jehovah, communauté à laquelle appartient la star, qui a menacé de l’excommunier pour avoir joué avec l’enfer. L’artiste a alors souhaité abandonner le film, qui fut sauvé par la déclaration citée plus haut ! 

 

Évènement planétaire et impact considérable

 

Le film est diffusé en avant-première privée le 14 novembre dans un cinéma à L.A en la présence notable d’Eddie Murphy, Prince ou encore Diana Ross. Il suffit de quelques semaines pour que cette perle domine le monde ! Dès sa diffusion, le clip change la donne pour plusieurs acteurs : La chaîne MTV acquiert le statut de force culturelle globale en éliminant les barrières raciales filtrant auparavant sa sélection musicale (même si la chaîne ne reconnaît pas cette pratique) ; l’industrie de la production vidéo musicale connaît un sérieux coup de pouce et puis le marché du VHS (format en plein développement) explose à l’aide de 9,5 millions d’exemplaires de Thriller vendus. Dans la semaine qui a suivi la sortie du clip, plus d’un million d’exemplaires supplémentaires de l’album ont été vendus. Son impact sur d’autres formes d’art est indéniable et beaucoup de réalisateurs comme Spike Jonze, Chris Cunningham, Romain Gavras ont dit : «Il y a un avant et un après Thriller. ». Pour mieux comprendre, il suffit aujourd’hui de voir, presque 10 ans après sa mort, l’exposition « On The Wall » au Grand Palais.

Le clip est entré en 2009 dans le catalogue de la bibliothèque nationale du Congrès US, considéré comme remarquable sur « le plan culturel, historique ou esthétique » et intégrant les « œuvres d’une importance durable pour la culture américaine ». Et vous alors, que vous évoque ce classique 35 ans plus tard ?

 

 

 

Ahmed Krichene
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Dimanche, décembre 2, 2018 - 13:45