Le dernier DJ Set de Deena Abdelwahed au Boiler Room d’Amsterdam

Un temps membre du collectif World Full of Bass (WFOB), du label Shouka, et plus récemment membre du label français InFiné Music, la Tunisienne Deena Abdelwahed s’est produite le 26 mars 2018 au Boiler Room d’Amsterdam.

 

 

Celle qui se qualifie elle-même de « grande timide » bouillonne de créativité. C’est peut-être parce qu’elle n’a jamais suivi de formations institutionnelles (à part quelques clubs de jazz) qu’elle réussit avec autant de brio à s’affranchir de toutes les règles du genre.

 

 

Le 8 mars 2017, sur Infiné, elle sort « Klaab », un premier mini-album. Encensée par la presse internationale (Trax, Libération, Les Inrockuptibles, Noisey...) Deena Abdelwahed est une artiste crédible. Pourtant, ce n’est pas grâce aux médias qu’elle doit sa notoriété, mais bien à son travail rigoureux, méticuleux, plein de sens et d’engagement.

 

 

Après avoir caressé les platines du célèbre Berghain de Berlin (reconnaissance suprême ?) la carrière de Deena semble s’envoler bien haut.  Représentant la scène alternative maghrébine, elle offre des tracks explosifs qu’elle a elle-même produits. Mélange electro-oriental, la jeune femme aime improviser, jouer avec les rythmes, les fréquences basses et les sonorités électroniques. Enfin ça, c’est si l’on souhaite définir le style de Deena.  Mais le « jamais-entendu » qui habite sa musique empêche de la mettre dans une case et de lui donner une étiquette (un réflexe bien humain)...

 

 

 

 

 

 

 

 

Inès Ben Azouz
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Vendredi, mars 30, 2018 - 10:45