Le jour ou le cercueil de Charlie Chaplin a été kidnappé
Le jour ou le cercueil de Charlie Chaplin a été kidnappé

 

Le jour ou le cercueil de Charlie Chaplin a été kidnappé

 

 

Quelques mois après la mort de Charlie Chaplin, deux individus ont une idée. Celle de voler le cercueil de l’acteur de The Kid, espérant ainsi récolter 600 000 $ en échange de sa restitution. Mais l’histoire ne s’est pas passée comme prévu et est devenue un des plus gros échecs du petit banditisme.

 

Charlie Chaplin s’est éteint le 24 décembre 1977 à l’âge de 88 ans et reposait tranquillement dans le cimetière du village suisse de Corsier-sur-Vevey – surplombant le lac de Genève. Mais cette quiétude fut de courte durée. Le 2 mars 1978, Oona Chaplin – 4eet dernière femme de Charlot -  reçoit un appel lui disant que le corps de feu son mari avait été déterré et qu’elle ne pourrait le récupérer qu’en déboursant une très coquette somme. Fidèle à la mémoire de son époux, icône des films muets, la veuve répond avec la plus grande diligence que « Charlie aurait trouvé cela plutôt ridicule » de payer – comme le rapporte le journal The Independant.

 

Des recherches à corps perdu 

 

Pour pincer les brigands, la police décide d’organiser des rencontres avec les malfaiteurs afin de procéder à l’échange cercueil-argent. Mais dans cette affaire, les policiers non plus ne semblent pas en veine. Quand les ravisseurs appellent pour fixer un point de rendez-vous, ils exigent que ce soit le majordome des Chaplin qui dépose l’argent avec la Rolls Royce familiale. Les enquêteurs y voyant une occase de folie décident de déguiser un des policiers afin de le faire passer pour le majordome. Le scénario était pourtant bien ficelé. Mais un autre policier de quartier – qui n’a visiblement pas eu vent de l’affaire - ne reconnaissant pas le majordome arrêtera son collègue, faisant ainsi échouer toute l’opération...

 

Une volonté corps et âme 

 

Deuxième étape, les policiers qui attendaient un deuxième appel des ravisseurs mettent alors sur écoute le téléphone d’Oona, ainsi que les 200 cabines téléphoniques alentours. Roman Wardas et Gantscho Ganev – deux réfugiés politiques d’origine polonaise sont finalement attrapés. En attendant une rançon qui n’est jamais venue, les deux hommes avaient enterré leur victime dans un champ de maïs à 16 kilomètres du cimetière. Wardas considéré comme la tête pensante de cette opération fumeuse a écopé de 4 ans de prison contre 18 mois avec sursis pour son partner in crime. Si Charlie Chaplin a été ré-enterré au même emplacement, pour son deuxième enterrement, la famille a choisi un revêtement en béton. Mieux vaut prévenir que payer.

 

 

 

 

Inès Ben Azouz
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Samedi, novembre 3, 2018 - 09:30