Qui sont ces femmes arbitres qui s'imposent en 1ere division
Qui sont ces femmes arbitres qui s'imposent en 1ere division

Maintenant que vous êtes habitués à nous voir parler de football sur Misk, nous avons décidé de nous lâcher. Après tout le foot est plus qu’un divertissement, ce sport a depuis quelques siècles épousé les différentes luttes sociales, raciales, anti-coloniales, anti-dictature et ose même aller sur le terrain du féminisme, ce qui est loin d’être acquis pour ce sport masculin.

 

Il faut dire que la coupe du monde féminine de football est relativement récente elle date officiellement de 1991 et, chez-nous le football féminin n’attire pas particulièrement l’attention. Ni celle des spectateurs, ni celle des autorités d’ailleurs qui négligent cette discipline.

 

Ce qui est nouveau aussi, ce sont ces dames qui s’introduisent et s’imposent sur les terrains mais pas qu’auprès de formations féminines. Elles sont arbitres, elles sifflent des matchs de football masculin, elles sont pionnières aussi et croyez-le, la Tunisie n’est pas en reste.

 

Voici 3 profils de femmes arbitres qui ont envahi les terrains sans crier gare, elles ont imposé le respect et depuis peu, elles sifflent des matchs de Ligue 1.

 

Dorsaf Ganaouti, 1ere femme tunisienne a tenir un match de Ligue 1 :

 

Professeure d’éducation physique, elle a aussi joué au foot puis devenue arbitre en 2011. A 33 ans, elle a été pour la première fois en Tunisie et dans le monde arabe, la femme qui siffle un match de ligue 1.

C’était samedi dernier, elle a donné le coup d’envoi et de fin du dernier match de la saison entre l’Espérance Sportive de Tunis et le Club Athlétique Bizertin et on peut dire qu’elle a assuré.

 

Dorsaf Ganouati a déjà arbitré des matchs de foot, il y a deux ans elle a été l’arbitre centrale de ligue 2 où le Stade Tunisien a affronté l’Association Sportive de Djerba.

Dans toutes ses déclarations à la presse elle est déterminée, consciente d’évoluer dans un sport d’hommes et veut toujours s’améliorer.

 

Bibiana Steinhaus, 1ere arbitre femme de la Bundesligua :

 

Fonctionnaire de police, elle a 40 ans, 1m81 et a arbitré durant 10 ans des matchs de 2ème division avant d’accéder au championnat national d’Allemagne.

 

Son premier match de la bundesliga, elle l’a tenu le 10 septembre 2017, un match qui a opposé le Hertha BSC et le Werder. Avant elle et en Europe, Nicole Petignant a sifflé un match de ligue A du championnat suisse et un match de l'UEFA. Dans une déclaration à l’AFP, Bibiana affirme que ce qu’elle fait “n’a rien à voir avec l’émancipation des femmes, mais qu’elle l’a fait juste ce qu’elle l’aime”. Pourtant, en 2015, un joueur lui a balancé que les femmes n’avaient rien à faire dans le foot.

 

soucieuse uniquement de sa performance et de son niveau, elle a travaillé dur avec un coach personnel pour atteindre ses objectifs.

 

Sarah Thomas, première femme américaine à arbitrer un match éliminatoire de la NFL

 

Sarah Thomas a arbitré des matchs universitaires en 2007, en 2015 elle devient arbitre à temps plein dans la National Football League américaine (NFL) et en janvier 2019, elle officie dans un match des playoffs de la NFL ajoutant ainsi une page à l’histoire du foot et à la sienne. Dans ce match, elle a été juge de touche.

 

Originaire du Mississippi, elle a 43 ans et est mère de 3 enfants. Thomas dit que les autres arbitres la “regardent avant tout comme officiel du championnat que comme femme”. Elle adore son métier “quand vous faites quelque chose parce que vous l’aimez, que vous n’essayez pas de prouver à quelqu’un qu’il a tort, que vous ne cherchez pas la reconnaissance, la reconnaissance arrivera” disait-elle en janvier à la CBS.

 

Toutes ces femmes et bien d’autres encore, car vous l’aurez certainement remarqué la liste n’est pas exhaustive, font ce métier par amour. Amour du foot, du métier d’arbitre. Sans chercher à prouver quoi que ce soit, elles ont certainement ouvert la porte à d’autres femmes qui finiront par s’imposer comme elles. Elles resteront cependant pionnières...

 

Hajer Boujemâa
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Mardi, juin 18, 2019 - 16:30